permanences
permanences au presbytère

A partir d’aujourd’hui, 30 octobre, il n’y a plus de permanence du secrétariat, ni à Spicheren, ni à Behren, ni à Forbach. Mais nous restons joignable par téléphone 03.87.85.01.73 (n’hésitez pas à laisser un message sur le répondeur si nous ne décrochons pas) ou par mail paroisses.forbach@gmail.com.

Père Paul Panicz: 06.86.53.55.72

ADORATION
-
 Chapelle d'Adoration
Eglise d'Alsting
-
Lundi 5h/23h
Mardi 5h/21h
Mercredi 5h/24h
et de jeudi 5h à vendredi 24h

La communauté

Fermer 1- infos Reconfinement

Fermer Communauté

Fermer Conseil de Fabrique

Fermer Célébrations

Fermer Informations

Fermer Le curé

Fermer Photos

Pastorale

Fermer S.E.M (service évangélique des malades)

Mouvements
Prière
Liturgie
Visites

 114321 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

1- infos Reconfinement - dimanche 22 novembre

Chers amis,  

Ce dimanche, nous fêtons le Christ Roi de l'Univers. 

Cette fête a été créée en 1925 par le pape Pie XI dans le but d’affirmer la royauté du Christ. Elle a pris un sens différent avec la réforme du calendrier liturgique demandée par le Concile du Vatican II.

Elle n’est plus le dernier dimanche d’octobre, mais le dernier dimanche de l’année liturgique : elle devient ainsi comme le couronnement de l’année liturgique. Elle porte le titre de Solennité du Christ Roi de l’Univers.

Elle se trouve enrichie de lectures qui explicitent le sens et l’objet de la célébration. Elle nous donne l’occasion de revenir sur l’année écoulée pour nous demander si et comment le Christ a mieux régné dans nos vies et nous relance pour une nouvelle année.

En cette fête, la liturgie nous donne de contempler Jésus en croix exerçant sa royauté au profit du bon larron qui l’implore. Jésus, fils de David, est venu apporter la paix. « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute créature et le premier-né d’entre les morts ». Il a en tout la primauté, car il a voulu tout réconcilier en faisant la paix par le sang de la croix. « Le Seigneur est Roi », chante le psalmiste. Il donne son pouvoir à un Fils d’homme, dit le prophète Daniel. Jésus Christ est le souverain de la terre, proclame le visionnaire de l’Apocalypse. « Ma royauté ne vient pas de ce monde », dit Jésus dans l’Evangile de Jean.

En ce jour, adorons le Christ, Roi de l’Univers, venu rendre témoignage à la vérité. Rendons grâce avec toute la Création pour toutes les facettes de son mystère qu’Il nous a laissé découvrir au long de l’année liturgique. Demandons-Lui pardon de ne pas l’avoir assez mis au centre de nos existences au long de l’année écoulée. Et donnons-nous à Lui pour que l’année qui s’ouvre nous aide à reconnaître sa puissance et le glorifier sans fin.

Comme chaque dimanche, vous trouverez en pièce jointe : 

·  l'édito de notre curé

·  Une proposition de liturgie domestique, 

·  Un temps de prière avec les enfants 

·  La fiche de prière pour être en communion de prière à 18h. 

Je vous souhaite un bon dimanche. 

Soyez assuré de ma prière, 

Que Dieu vous bénisse et vous garde 

 

Abbé Noël 



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Chers paroissiens

Ce dimanche nous fêtons le Christ-Roi de l’univers. Cette fête marque la fin de l’année liturgique. C’est l’occasion à la fois de mieux comprendre le sens de cette fête grâce à l’évangile de ce dimanche et de relire l’année écoulée.

L’Eglise ne nous propose pas de fêter un « Jésus-Roi », mais le « Christ-Roi ». La nuance est importante, car il s’agit bien de reconnaître Jésus comme « Christ », c'est-à-dire l’« envoyé », et pour nous chrétiens le Fils de Dieu, mort et ressuscité !

L’Evangile de ce dimanche, nous rappelle que la « royauté » se déploie dans le service, la générosité, le partage… Avoir le souci de celui qui a faim, a soif, est nu, est malade ou en prison, nous permet de rejoindre le Christ serviteur ! Le Christ-Roi est tellement humble qu’il se fait reconnaître dans le visage du frère en précarité et en faiblesse.

Lorsque nous avons été baptisés, nous avons été marqués du Saint Chrême et le prêtre a prononcé ces paroles : « Désormais, tu fais partie de son peuple, tu es membre du Corps du Christ et tu participes à sa dignité de Prêtre, de Prophète et de Roi. Dieu te marque de l’huile du salut afin que tu demeures dans le Christ pour la vie éternelle. »

Nous sommes donc tous invités à reprendre conscience que notre baptême fait de nous des « prêtres, des prophètes et des rois ». Le prêtre, celui qui prie et qui offre ; le prophète, celui qui annonce et qui témoigne ; le roi, celui qui se met au service de ses frères…

Finalement, l’Evangile de ce dimanche nous dit deux choses essentielles pour notre vie de croyants : d’abord, Jésus affirme que le souci du plus pauvre, du plus démuni, du plus fragile n’est pas facultatif ; ensuite, chaque fois que nous faisons du bien à quelqu’un, c’est le Seigneur lui-même que nous rejoignons.

C’est pourquoi, notre attention aux autres peut s’accompagner d’une prière fidèle et confiante : « Seigneur, apprends-moi à servir, et à découvrir ta présence dans le cœur de tous ceux qui croisent ma route… »

Ce dernier dimanche de l’année liturgique nous permet aussi de relire cette année très particulière que nous vivons.

Si nous avons pu fêter Noël dans la joie et l’insouciance, nous ne nous doutions pas un instant que trois mois plus tard notre monde entier serait touché par cette pandémie liée au Coronavirus et que plusieurs pays allaient mettre à l’arrêt leur économie et confiner la plupart des personnes chez elles.

Nous ne connaissions pas grand-chose de ce virus et ce premier confinement a été vécu par beaucoup de personnes dans l’angoisse de tomber malade ou que des proches soient touchés, angoisse aussi face à l’avenir surtout pour tous ceux qui vivent des situations précaires.

Personne ne s’imaginait alors que nous ne pourrions pas nous rassembler pour la grande fête de Pâques… qu’il faudra attendre 50 jours supplémentaires, la Pentecôte, pour nous retrouver timidement dans nos églises et célébrer ensemble l’Eucharistie. Il a fallu nous habituer à de nouveaux rites : désinfection des mains, port du masque, garder nos distances dans les bancs…

La vie paroissiale reprenait peu à peu et cette rentrée de septembre s’annonçait plus enthousiaste. Nous avons pu célébrer, certes avec des assemblées plus restreintes, les confirmations et premières communions reportées depuis le printemps. De nouveaux projets commençaient à se dessiner, la découverte des nouvelles paroisses qui sont venues agrandir le champ de notre mission, avec des rencontres des paroissiens dans chacune des églises… la volonté de reprendre AlphaClassic ou encore lancer un nouveau cycle de formation sur le Credo…

Mais il a fallu à nouveau se confiner, entraînant l’arrêt de divers groupes ou projets.

Néanmoins, même si nous ne pouvons pas nous rassembler pour célébrer l’eucharistie, les 5 dimensions de la vie chrétienne (la prière, la fraternité, la formation, le service, le témoignage) continuent de se vivre.

-          Chaque jour, nous essayons d’être en communion de prière à 18h grâce à la trame envoyée par l’abbé Noël. Une proposition de « prière domestique » est transmise pour chaque dimanche… Nous pouvons suivre la messe à la télévision grâce à France 2 le dimanche et KTO tous les jours. Nous pouvons nous rendre dans certaines églises et chapelles pour prier devant le Saint Sacrement. Nous continuons à célébrer les funérailles. Des temps de prière se font en visio-conférence…

-          La fraternité se manifeste par ces nombreux coups de fils et mails pour prendre des nouvelles les uns des autres.

 

-          L’enseignement religieux dans les écoles, collèges et lycées continuent. Les parents des enfants de la communion sont sollicités pour faire la catéchèse à leur enfant. Les jeunes de la confirmation suivent le parcours en visio-conférence. Le « Cœur qui discerne » continue la formation en audioconférence.

 

-          Les associations caritatives continuent à être présentes sur le terrain pour venir en aide aux personnes les plus touchées par la précarité. Entre voisins, de nombreux services sont rendus.

 

-          Ainsi de nombreuses personnes témoignent de leur foi, en essayant de la vivre dans le quotidien de leur vie.

Durant ces temps de confinement, il est vrai qu’une dimension essentielle n’est pas remplie, nous ne pouvons pas nous rencontrer. Nous attendons, avec une certaine impatience, de pouvoir célébrer ensemble l’Eucharistie et de pouvoir, à nouveau, communier au Corps du Christ.

Une chose est sûre, dès la reprise des célébrations, nous saurons être responsables pour vous accueillir, dans des conditions de sécurité maximales. Espérons que, mardi soir, le prédisent de la République nous donne des éléments quant à la reprise du culte.

 

De nombreuses initiatives se vivent dans nos paroisses. Bien souvent nous ne les voyons pas et nous n’en entendons pas parler…

Dans l’Evangile de ce dimanche, les personnes sont elles-mêmes surprises par la réponse donnée par le roi. « Quand est-ce que tu avais faim… soif… ? » Finalement ce qui nous fait le plus grandir devant Dieu ce n’est pas la liste de tout ce que nous pouvons dire de nos réalisations, mais c’est véritablement tous ces actes de charité que nous posons, parfois sans nous en rendre compte, qui parlent pour nous.

Alors profitons de cette dernière semaine de l’année liturgique pour relire personnellement cette année écoulée. Quelle a été la place de la prière, de la fraternité, de la formation, du service, du témoignage ? Quelle(s) résolution(s) pourrais-je prendre pour la nouvelle année liturgique qui s’annonce ?

 

En effet, dimanche prochain nous entrerons dans une nouvelle année avec le temps de l’Avent qui va nous permettre de nous préparer à la fête de Noël.

Des petites mains s’activent pour la confection d’un calendrier de l’Avent qui nous permettra de rester unis par la prière durant tout ce temps de l’Avent. Si nous pouvons nous retrouver le week-end prochain pour les messes, il vous sera remis à ce moment-là, sinon nous trouverons bien le moyen d’effectuer la distribution pour démarrer, tous ensemble, notre cheminement vers la fête de Noël.

 

Tous les prêtres qui interviennent dans nos communautés vont bien. Je vous espère également tous en bonne santé. Ne relâchons pas les gestes barrières.

Que Dieu vous bénisse et vous garde sous sa protection.       

Votre curé Luc



liturgie domestique dimanche 22 novembre

 

https://www.facebook.com/Communaut%C3%A9-de-paroisses-Saint-Remi-de-Forbach-107393707310891



 

PRIER AVEC LES ENFANTS

Dimanche 22 novembre

Christ Roi de l’Univers

 

Sur une table peuvent être aménagés une nappe blanche, une croix, et deux bougies non allumées. Sur cette table, on déposera une Bible ouverte à la page de l’Evangile du jour. On peut aussi orner cet « autel domestique » d’un bouquet de fleurs, et y ajouter une image de la Vierge Marie.

On peut disposer des chaises devant l’autel domestique.

Les chants proposés peuvent être librement changé.

 

Chanter ou écouter ce chant : Alléluia, le Seigneur règne (https://youtu.be/CS2oD7wx8OM)

 

1. Rendons gloire à Dieu, soyons dans la joie, A Jésus gloire et puissance.

Dieu le Seigneur, maître de tout, Règne dans sa majesté.

 

Alléluia ! Le Seigneur règne, Alléluia ! il est vainqueur.

Alléluia ! Le Seigneur règne, Chante Alléluia ! Amen !

 

2. Le temps est venu de célébrer dans la joie et l’allégresse.

Venez donc tous pour le banquet, pour les noces de l’Agneau.

 

3. Vous tous qui êtes appelés par le Seigneur, Roi de gloire.

Adorez Dieu dans l’unité, pour les siècles. Amen !

 

Au nom du Père et du fils et du St Esprit

 

Mettons-nous en présence de Dieu en allumant les bougies.

 

On regarde et on écoute l’évangile. : https://www.theobule.org/video/les-petits-mes-freres/48

 

On laisse un petit temps de silence puis on regarde la vidéo d’explication par les enfants de l’évangile : https://www.theobule.org/video/oscar-et-la-fin-des-temps/50

 

On laisse un petit temps de silence ou chacun peut confier à Jésus une intention de prière.

 

On prie tous ensemble : Notre Père…

 

On termine par le signe de la croix puis on chante : Que ma bouche chante ta louange (https://youtu.be/K3YFsXznBQQ)

 

 

1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie,                      2. Seigneur, tu as éclairé notre nuit,

Que ma bouche chante ta louange.                                  Que ma bouche chante ta louange.

Tu es pour nous un rempart, un appui,                           Tu es lumière et clarté sur nos pas,

Que ma bouche chante ta louange.                                  Que ma bouche chante ta louange.

La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,                         Tu affermis nos mains pour le combat,

Que ma bouche chante ta louange.                                  Que ma bouche chante ta louange.

Notre confiance est dans ton nom très saint !                Seigneur tu nous fortifies dans la foi !

Que ma bouche chante ta louange.                                  Que ma bouche chante ta louange.

 

R. Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,

Sois loué pour tous tes bienfaits.

Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,

Ton amour inonde nos cœurs.

Que ma bouche chante ta louange.

 

Les enfants peuvent colorier le dessin ou en faire un qui représente l’évangile et ce dimanche il y a aussi une page d’activité…


 


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

à venir

Jeunesse

Reportages
^ Haut ^